LE
LOGOSCOPE

Appareil scientifique imaginaire pour scruter le langage

Yannick COSSO
Arts visuels Artiste et Scénographe


Né en 1988 à Monaco où il vit et travaille
Français


En 2014, il obtient son Master en Art et Scénographie avec Félicitations au Pavillon Bosio – Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco. Yannick Cosso débute alors sa carrière en participant à des biennales et des expositions collectives telles que l’exposition des Nominés au Prix Canson 2013, Mulhouse 015, Art Monte-Carlo et la Nuit Blanche de Monaco en 2016. 

Il réalise sa première exposition personnelle Manières Noires à la galerie 11 Columbia à Monaco en 2016, où il présente plusieurs séries de dessin au fusain. 

Sa pratique évolue en mêlant dessin et performance ainsi qu’en travaillant avec des danseurs, notamment avec le Ballet National de Marseille pour Inventeurs d’Aventures en 2017 organisé par le réseau Ecole(s) d’Art du Sud. 

Parallèlement il se tourne vers la scénographie pour la danse contemporaine en collaboration étroite avec Joseph Hernandez, (chorégraphe) et Jordan Pallagès (artiste) tous deux installés à Dresde en Allemagne. Ils co-écrivent ensemble plusieurs ballets narratifs notamment pour les Ballets de Monte Carlo en 2013, 2014 et 2018, ou bien le Semperoperballet de Dresde en 2015 et 2018.

En 2019, ils créent le collectif à trois têtes Cerberus pour continuer leurs expérimentations choréo-scénographiques hors du cadre du théâtre. Leur premier projet intitulé Beyond Vladivostock mêle l’écriture d’un polar fictif et la création de différentes pièces qui s’en inspire directement. 

Tout en continuant son travail individuel et collectif, il intègre Le Logoscope - Laboratoire de recherche et création basé en Principauté de Monaco en 2020 pour y développer un travail autour du jardin secret / jardin public…


Mon travail est centré autour du corps, masculin, présenté ou représenté. Je l’augmente, je l’entrave et le contraint. Je cherche à tester sa résistance, à observer ses réactions et à capturer sa sensualité. Ma pratique multiple est tournée vers la fabrication d’objets-accessoires, de dessins au fusain, la mise en scène de performances, la réalisation de vidéos et la scénographie d’auteur pour la création chorégraphique. 

Centré tout d’abord vers le portrait, je faisais grimacer ou crier mes modèles pour provoquer la corrugation de leur peau, et les dessiner. Une dérive étymologique me déplace de la grimace vers le masque. Je remplace alors les expressions du visage par des accessoires. Ils véhiculent, imposent les sensations et révèlent bien plus qu’ils ne cachent. 

La quête d’un rendu quasi-photographique qui me hantait fut bousculée par la rencontre avec la danse, sa temporalité et son rapport au vivant. Pour elle, je crée des scènes verticales, de larges surfaces réceptacles longuement préparées au fusain contre lesquelles le sujet est invité à agir. Il devient alors tampon, gomme, révélateur, laissant dans son sillon les empreintes de son corps à mesure qu’il avance et disparaît dans la matière charbonneuse. C’est dans un romantisme noir à tendance chromatophobe que je lie dans mes productions la matière et le corps. 

Yannick Cosso



Actualités de l'artiste

LES CURIOSITES DU LOGOSCOPE

28 novembre 2020
Du 10/12/20 au 03/01/21Les Curiosités du LogoscopeExposition - venteSur Rendez-VousATELIERS du ...





Partagez cette page