LE
LOGOSCOPE

Appareil scientifique imaginaire pour scruter le langage

LES MOINES KAOLIN

Le 16 janvier 2017 11:34:16

PLATEFORME DES ARTS VISUELS

Programme de recherche conduit par Agnès Roux
DOSSIER PDF à télécharger


Le programme de recherche Les Moines Kaolin s’appuiera sur l’histoire des productions céramiques de Monaco (de 1871 à nos jours) et accueillera céramistes, artistes plasticiens et théoriciens. Ils aborderont des domaines conjugués alliant histoire et territoire, savoir-faire et technologie, singularité et mondialisation...

La céramique est un marqueur culturel majeur dans la plupart des sociétés, des plus primitives aux plus avancées. Utilitaire, décorative ou au service d’une expression artistique, elle reflète l’évolution du goût, des styles, des modes de vie et témoigne des avancées techniques.

Ce vecteur d’histoire jouera le rôle d’intermédiaire entre le passé et le présent. En réactivant cette mémoire plurielle, les enjeux de ce programme porteront sur les liens que les représentations sociales et les représentations iconographiques entretiennent. Les particularités du territoire monégasque sont multiples, à commencer par sa superficie ou encore, par sa rapide transformation d’un monde paysan à urbain. Sa politique de patronage de la ruralité et d’intégration des savoirs extérieurs, a permis de diversifier les ressources de la Principauté. Aussi cette histoire singulière en lien avec celle de ses productions céramiques, sera prétexte à une vision plus vaste et prospective.

Un comité scientifique est en cours de création. Il se composera des artistes et des personnalités invitées relevant de l’ensemble des domaines abordés. Ce programme sera clôturé par une grande exposition, courant 2018 - 2019, à Monaco.


Genèse d’un genre…

La première poterie de Monaco a vu le jour grâce à l’ingéniosité et à l’obstination de Marie Blanc, épouse de François Blanc, fondateur de la Société des Bains-de-Mer. Elle crée en 1871 la Société Industrielle et Artistique de Monaco.

En 1873, la Principauté de Monaco est invitée à l’exposition universelle de Vienne. Ce petit état qui, sous l’impulsion d’un prince visionnaire, Charles III et d’un homme d’affaires avisé François Blanc, désire figurer dignement à cette exposition. Charles III confie ce projet à Marie Blanc et au Comte Bertora, nommé commissaire général de l’exposition. Peu satisfaite de la représentation des pièces d’artisanat local, elle décide d’acheter un lot de céramique et de s’assurer l’exclusivité de cette production baptisée Poteries de Monaco. Elles sont réalisées par Charles et Marie Fischer qui dirigent la Poterie de la Montagne à Oloron Ste Marie dans les Pyrénées.

Dans un pavillon de style renaissance italienne, il sera ainsi présenté des produits issus du terroir monégasque et les fameuses Poteries de Monaco. Suite au vif succès remporté par ces poteries, elle persuade les époux Fischer de venir s’installer à Monaco. Et c’est ainsi qu’au début de 1874 la première Poterie artistique de Monaco allume son premier four.


Il n’y a pas de hasard,
il n’y a que des rendez-vous... Paul Eluard

Les Ateliers du Logoscope sont situés sur l’ancien site de la première Poterie artistique de Monte-Carlo. En 2005, suite à la délocalisation de la production de la Manufacture de Porcelaine de Monaco, le Logoscope a pu faire l’acquisition d’un four et d’un tour.

L’atelier céramique, accompagné de l’expertise de Daphne Corregan, a ainsi vu le jour et s’est développé au sein de la plateforme des arts visuels. Utilitaire ou expression artistique, la céramique est une ressource inépuisable de connaissance et d’inspiration, incontournable pour notre laboratoire de recherches artistiques à media multiples.


Artistes liés

Agnès ROUX
Artiste à media multiples
JP RACCA VAMMERISSE
Artiste plasticien
LES MOINES KAOLIN
Recherche et création céramique et visuelle

Partagez cet article